Des dépenses qui s'envolent

Selon un bilan effectué par le Comité Economique des produits de santé (CEPS), le nombre des patients sous PPC a triplé depuis 2006 et les dépenses en PPC ont plus que doublé malgré une baisse des tarifs remboursés de 24 %. Les dépenses consacrées au remboursement de la PPC se sont élevées en 2014 à 619,1 millions d’euros (contre 567,9 millions en 2013). Près de 631 000 patients étaient sous PPC en 2014.

Concernant l’assistance respiratoire et l’oxy­génothérapie à domicile dans sa totalité, l’estimation des montants présentés au remboursement a atteint 1,339 milliard d’euros en 2014 (+ 4,9 %, inférieur à ceux enregistrés entre 2012 et 2013) indique le CEPS dans son bilan d'activité de l'année 2014 sur les dépenses remboursables de DM inscrits sur la LPPR.

Sur la période des 8 années écoulées (2006-2014), la croissance des volumes a été très importante avec une augmentation des patients en oxygénothéra­pie (de 48,3 %), un triplement des patients sous PPC (+ 212,3 %) et plus d’un doublement de ceux en ventilation (+ 121,4 %).

Si les dépenses d’oxygé­nothérapie ont augmenté de 42,8 %, celles de la PPC ont plus que doublé (+ 129,6 %) et celles de la ventilation doublé (+ 102 %).

Pour la première fois en 2014, les dépenses de l’assurance maladie pour la PPC ont dépassé celles pour l’oxygénothérapie alors qu’elles n’en représentaient que les 2/3 en 2006 et que le tarif a baissé de 24,1 %.

En 2014, selon le CEPS, ce sont près de 631 000 patients qui sont sous PPC, soit près de 66 000 de plus qu’en 2013 (+ 11,7 %).

 

Haut